Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

Des centaines de morts en moins de quinze jours : l’hécatombe aux portes de l’Europe

leave a comment »

Les plus grands naufrages de ces dernières années viennent de se produire entre Malte et l’île italienne de Lampedusa.

En quelques jours, la mer a englouti plusieurs centaines de vies humaines en route vers l’eldorado. Pour les survivants, la mare nostrum a aussi dévoré une partie de leurs rêves. Hier encore, les sauveteurs maltais tentaient de repêcher des cadavres d’enfants suite au naufrage d’un autre rafiot décrépit transportant des centaines de migrants. Plus d’une cinquantaine de personnes y auraient trouvé la mort, dont une dizaine d’enfants, selon l’agence italienne Ansa. L’accident s’est produit dans une zone au centre d’un triangle entre Malte, la Libye et Lampedusa, à 60 milles au sud de la petite île sicilienne, selon une carte publiée sur son site par la marine maltaise. Selon cette dernière, le bateau a été déstabilisé et s’est renversé lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l’attention d’un avion militaire qui les survolait, se déplaçant tous ensemble sur un côté.

Ce drame survient après le naufrage, le 3 octobre, d’un bateau de pêche au large de Lampedusa transportant plus de 500 réfugiés, en majorité Erythréens. Seuls 155 d’entre eux ont survécu et 339 corps ont été retrouvés à ce jour. Hier, des corps sans nom s’amoncelaient sur les quais du port de Malte. Certains survivants se sont dits d’origine syrienne, d’autres palestinienne, selon l’agence AFP. Dans le bateau qui a chaviré vendredi après-midi au sud de Malte et de Lampedusa, se trouvaient 230 à 250 réfugiés dont la destination finale était la petite île italienne située au sud de la Sicile, selon la marine maltaise. «Le dernier bilan fait état de 31 corps repêché», a affirmé à l’AFP un porte-parole du gouvernement maltais, hier à la mi-journée. La marine italienne évoque de son côté le chiffre de 34 corps récupérés.

Le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, a pour sa part déploré devant les journalistes, vendredi soir, que la «Méditerranée est en train de devenir un cimetière». Toutefois, les sauveteurs sont parvenus à sauver près de 200 personnes. Les opérations de recherches se poursuivaient hier. Parmi ces victimes, 22 ont été transportées par une vedette des garde-côtes italiens à Lampedusa. Le Premier ministre maltais a annoncé vendredi soir que l’hôpital de La Valette avait été placé en état d’alerte maximum, dans l’attente de l’arrivée de survivants qui nécessiteront des soins. Certains, dont l’état de santé a été considéré comme trop fragile pour supporter les 10 heures de voyage en bateau jusqu’à Malte, ont été transférés en hélicoptère à Lampedusa. Neuf d’entre eux ont été hospitalisés à leur arrivée dans l’île, selon l’agence Ansa. Par ailleurs, deux embarcations en difficulté, avec à leur bord 87 migrants pour l’une et 183 (dont 34 femmes et 49 enfants) pour l’autre, ont été secourues au large de Lampedusa, selon les médias italiens.

Selon les ONG, près de 20 000 migrants et réfugiés ont péri en tentant de traverser la Méditerranée ces 20 dernières années. Cette zone qui se situe entre la Sicile, Malte et la Tunisie est le plus grand cimetière marin du monde. Depuis 20 ans, ce sont près de 17 000 personnes qui auraient connu la mort dans les eaux de la Méditerranée, précisément dans la zone qui se situe entre la Sicile, Malte et la Tunisie, selon L’ONG United Against Racism. Un drame immense qui se joue dans l’indifférence générale.
Amel Blidi

Publicités

Written by elharraga

13 octobre 2013 à 6:06

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :