Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

58 harraga interceptés la veille de l’Aïd

leave a comment »

Croyant mettre à profit une baisse de la vigilance des gardes-côtes, deux embarcations pleines à craquer, parties de la plage de Chatt (El Tarf), ont tenté dans la nuit du 17 au 18 août l’aventure périlleuse de rejoindre les côtes sardes.

Elles ont été interceptées par des unités navales du Groupement territorial des gardes-côtes de Annaba (GTGC Annaba).
La première embarcation, à bord de laquelle se trouvaient 23 personnes, dont 2 mineurs, repérée par le poste d’observation de Ras Hamra, a été arraisonnée à 22h au sud-est du cap. La seconde, quelques heures plus tard, à 3h, au large des côtes d’El Kala, avec à son bord 28 personnes dont une femme et 5 mineurs, a été repérée par le poste d’observation de cap Rosa (El Tarf).

Elle avait d’abord longé le littoral vers l’est pour éviter le dispositif des gardes-côtes au large de Annaba, avant de piquer droit au nord. Les gardes-côtes qui la suivaient au radar l’ont laissée délibérément filer vers le large pour ne pas donner aux harraga le choix très risqué de sauter par-dessus bord pour tenter de rejoindre à la nage le rivage encore trop proche.

Selon notre source, les harraga, qui n’ont pas plus de 35 ans, ont tous été récupérés sains et saufs et remis à l’administration maritime pour les procédures d’usage, entre autres une présentation devant le procureur de la République de Annaba.
Toujours le 18 août, vers 5h, le GTGC a lancé une reconnaissance par hélicoptère sur l’ensemble de la façade maritime est de Annaba pour s’assurer qu’aucune embarcation n’avait réussi à percer le dispositif mis en place.

Les conditions météo et l’état de la mer favorables depuis deux semaines et jusqu’à la fin du mois en cours ont certainement incité les marchands de la mort à faire encore quelques malheureuses victimes, dont le seul tort est de chercher une vie meilleure sous d’autres cieux. Il y a quelques jours, l’UNHCR a rappelé que 1500 personnes ont trouvé la mort ou été portées disparues en Méditerranée en 2011.

Slim Sadki

Publicités

Written by elharraga

21 août 2012 à 6:45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :