Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

De l’autre côté de la terre

leave a comment »

On parle beaucoup de harraga en ce moment, tout le monde, sauf les harraga, qui préfèrent agir plutôt que de discourir. Quelle est la bonne analyse ? Il n’y en a pas ou il y en a beaucoup, ce qui revient au même. Une des dernières en date est la lettre de Yasmina Khadra l’écrivain à Abdelaziz Belkhadem le gouvernant, chargé officiellement par Bouteflika du problème des harraga. Le premier, exilé lui-même, volontaire et par avion, a répondu au second, lui-même responsable sans l’être mais payé aussi, a expliqué que la réponse du second, « on ne peut rien faire », devrait pousser à la démission, ce qu’il n’a aucune intention de faire.

L’Algérie nous a habitués à la surenchère, entre-temps, beaucoup de harraga ont coulé sur les ponts et comme le rapporte El Khabar d’avant-hier, 600 corps d’Algériens sont actuellement en attente d’être brûlés en Espagne, les corps n’ayant été réclamés par personne, pas même par Zerhouni, le corps électoral et l’élection présidentielle. Ce drame récent n’a pas empêché le dernier intervenant en date de dire n’importe quoi. Tayeb Belaïz, puisqu’il s’agit de lui, ministre de la Justice par ailleurs et qui a contribué à pénaliser l’exil en rendant passible de prison toute personne qui part sans l’autorisation du ministère des Transports, a eu cette réponse : « Nous n’avons pas réussi à identifier les raisons qui poussent les harraga à partir. »

Pourtant, on ne demande rien au ministre, pas même de faire le tour d’Algérie en imposant des symposiums, on lui demande simplement, en Conseil des ministres, de demander à ses collègues pourquoi leurs enfants sont à l’étranger, en études ou dans des postes confortables. Les ministres, s’ils en ont le courage, le lui diront, tout comme ils lui conseilleront de faire la même chose pour ses enfants, si ce n’est pas déjà fait. Mais en avion, billet payé en première classe. C’est toujours mieux qu’une barque dont le fond n’est assuré par personne.

Par Chawki Amari

Publicités

Written by elharraga

28 janvier 2009 à 11:15

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :