Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

12 harraga secourus au large de Annaba

with 8 comments

par Hocine Kedadria
Les éléments des gardes-côtes de Annaba ont secouru, samedi, 12 candidats à l’émigration clandestine. Les gardes-côtes ont été alertés par un proche d’un des 12 harraga, qui leur a déclaré que l’embarcation à bord de laquelle se trouvaient les 12 candidats à l’émigration clandestine était en panne, à 10 miles au nord de Cap Rosa, sur la côte de la wilaya d’El-Tarf. Vraisemblablement, ils avaient parcouru un bon bout de chemin, mais leur embarcation a eu une panne et a dérivé vers les côtes de Cap Rosa.

«J’ai dû entrer en contact avec l’un des harraga, dont le numéro de téléphone m’a été communiqué par un parent. Les renseignements qui m’ont été communiqués à l’aide du GPS, nous ont permis de les localiser et nous avons alors envoyé 3 unités de patrouille pour les récupérer», nous a déclaré le commandant du groupement territorial des gardes-côtes, M. Cheriak Mahmoud. L’opération qui a débuté à 14 heures s’est terminée aux environs de 20h30. L’audition qui s’est faite par les éléments de la police maritime, a permis de découvrir parmi les concernés une personne recherchée par la justice pour trois affaires de vol et de coups et blessures à l’arme blanche.

L’histoire des harraga est toujours la même, le chômage, la Sardaigne et l’éden qui les attend. Cependant, le groupe des 12 harraga qui avait pris le large à partir des plages d’El-Chott, a passé 3 jours en mer avant d’être secouru. Deux personnes ont été transférées à l’hôpital pour des malaises. «C’était une action suicidaire, la mer était houleuse et le danger était certain», nous a dit le chef de la station maritime principale de Annaba, M. Zaidi Abdelaziz, qui ajoute «l’audition des harraga n’est pas facile. On fait des fois deux à trois auditions par personne, en raison des fausses déclarations». Les 12 harraga dont l’âge varie entre 22 et 31 ans ont été présentés hier au procureur de la République et seront jugés le 13 octobre prochain avec les 41 autres qui ont été secourus la semaine dernière.

Les services maritimes ont, par ailleurs, arrêté au niveau du «vivier» près de Ras El-Hamra (cap de garde) deux autres candidats à l’émigration clandestine à bord d’une embarcation artisanale. Ces derniers qui font partie d’un groupe de 8 personnes dont 6 ont pris la fuite, ont été présentés au procureur de la République et seront jugés le 11 octobre prochain.

Publicités

Written by elharraga

11 août 2008 à 7:29

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Quelle tristesse !!!! Ce beau pays, que j’aime, parceque j’y suis né, qu’est-ce qu’ils en ont fait ???? Croulant sous les dollars du pétrole et du gaz, il est incapable d’offrir l’espoir d’un avenir à ses enfants.
    Gouverné depuis près d’un demi-siècle par une maffia politico-militaire corrompue jusqu’à la moëlle,qui n’a cessé de masquer son incompétence derrière un discours stupide, consistant à mettre toutes ses insuffisances sur le compte de la « colonisation », dont les résidus sont les seules choses qui tiennent encore debout dans ce pays: les tremblements de terre en ont apporté la preuve 888
    Ce pays où peu à peu, les Chinois monopolisent une partie du marché du travail, alors que les jeunes algériens risquent leur vie, jour après jour pour aller travailler ailleurs.
    Oui, vraiment quelle tristesse.

    berdepas

    11 août 2008 at 2:50

  2. ben oui, mais avec 99,9 % d’analphabetes en 1962, il etait difficile de deboucher sur autre chose que sur une mafia politico-militaire comme vous dites et des constructions qui ne tiennent pas debout. A part ca, tout ce que vous dites est vrai. Ouvrez bien l’oeil la ou vous etes car « La violence qui a présidé à l’arrangement du monde colonial, qui a rythmé inlassablement la destruction des formes sociales indigènes, démoli sans restrictions les systèmes de références de l’économie, les modes d’apparence, d’habillement, sera revendiquée et assumée par le colonisé au moment où, décidant d’être l’histoire en actes, la masse colonisée s’engouffrera dans les villes interdites. », les harraga debarquent chez vous ! 🙂

    ghaouti

    11 août 2008 at 10:27

  3. @ghaouti:
    Vous restez toujours sur le même discours. C’est la faute de la colonisation. Et on passe tout le reste par « pertes et profits ».
    Fout d’abord, la majorité de l’élite qui a pris le pouvoir en 1962 était loin d’être analphabète.
    Et à supposer que ce soit vrai, il s’est écoulé près d’un demi siècle depuis. C’est à dire que ceux qui sont nés en 1962 ont 46 ans aujourd’hui. L’Algérie a eu largement le temps de les alphabétiser.Mais dans quelle langue ??? L’Arabe dit « littéraire », que personne ne comprend, l’Arabe dit « dialectal », le Français, l’Anglais ?????
    En un demi siècle, bien des pays se sont « relevés », même après de longues pèriodes de colonisation. L’exemple de l’Asie devrait vous faire réfléchir.

    berdepas

    14 août 2008 at 8:44

  4. Vrai ce que vous dites: Des pays qui ont été colonisé et qui s’en sont relevés, il y en a des tas. Faut pas aller jusque en Asie pour en trouver. Aux frontières algériennes vous en avez ! La Tunisie par exemple, plus ou moins, mais bon … Mais ces pays n’ont jamais été colonisé de la MEME MANIERE que l’Algérie. L’Algérien a été vidé, déraciné. On s’est attaqué chez l’Algérien à la substance. Et s’il ne parle aucune langue, s’il ne sait pas de quelle religion il est, etc. c’est JUSTEMENT à cause de cette manière dont il a été colonisé. Croyez-vous que ce soit un hasard, pur hasard, que l’Algérie PLUS QUE TOUT AUTRE PAYS de la région, connaisse à ce point la terreur et la violence ? Croyez vous que ce soit un hasard, que la religion, la langue, le statut de la femme dans la société, etc. soient vécus plus que partout ailleurs dans la région comme un problème ? Croyez vous que c’est par hasard que la question de l’identité ne se pose QU’EN ALGERIE ? Allez demander à un tunisien ce qu’il est, il vous regardera les yeux grands ouverts, étonné de la question. Allez demander à un algérien ce qu’il est, et vous le verrez balbutier, pris de panique …

    ghaouti

    15 août 2008 at 9:19

  5. C’est une vision trop pessimiste du peuple algérien. Ce que vous décrivez c’est la pathologie d’une minorité.
    La majorité des algériens a tourné la page: il suffit de voir comment les Pieds Noirs qui retournent en Algérie sont accueillis. La phrase qui revient le plus souvent c’est : mais pourquoi êtes-vous partis ??? Même les vieux qui ont connu la guerre et ses atrocités ont fini par oublier « la valise ou le cercueil »….
    J’ai très souvent l’occasion de discuter avec des Tunisiens et des Marocains. Ces derniers ont encore plus catégoriques: pour eux la « colonisation » a été un enrichissement, une ouverture sur la modernité, et c’est grâce à cela qu’il peuvent affronter le monde d’aujourd’hui, avec la double culture qui fait d’eux des gens à l’aise dans le monde arabe comme en occident. Les Algériens, tropmpés par une propagande mensongère, par une réécriture de leur Histoire totalement falsifiée,par une classe politique qui leur a confisqué le pouvoir et les richesses, et qui cultive le ressentiment contre l’ancien colonisateur pour détourner le peuple de ses incapacités et de sa corruption, se sont laissés enfermer dans une paranoïa dont vous illustrez un vivant exemple.
    Pendant combien de siècles allez-vous rester cramponnés à votre passé ??? L’Algérie n’existait pas en tant que Nation avant l’occupation française. La « Nation algérienne » s’est forgée dans sa lutte pour l’indépendance.
    Les Français, les Espagnols, les Portugais et les Roumains devraient-ils demander réparation à l’Italie pour les siècles d’occupation romaine ??? Les Romains se sont-ils « attaqués à la substance » de « nos ancêtres les Gaulois » ???
    Et en tout état de cause, vous êtes-vous posé la question de savoir si, avant la conquête arabe d’autres civilisation existaient en Algérie que les Arabes ont effacé de la carte ????
    Et si l’occupation Turque, au lieu de vous pousser vers la constitution d’un Etat indépendante et structuré, ne vous a pas infantilisés, et maintenus pendant plusieurs siècles, dans la situation d’une civilisation tribale de nomades, et de pirates des mers plus habitués à s’enrichir par la rapine que par le travail et par la création industrielle ?????
    On peut en discuter.

    berdepas

    16 août 2008 at 9:57

  6. On ne peut comparer la colonisation de l’Algérie par la France avec l’occupation romaine de la France pour une simple raison : la première remonte à il y a moins de 50 ans, la seconde à plusieurs centaines d’années avant JC, mais je ne connais pas l’histoire de la France car je ne suis pas Français.
    Les Algériens, dont le paranoïaque que je suis, ont effectivement tourné la page du passé. Nous ne voulons pas vouer à la pérennité le nom du lieutenant-colonel de Montagnac, il ne le mérite pas. Mais nous ne pouvons déjà tourner la page du PRESENT.
    Ce qui entretient ma paranoïa, Monsieur, ce n’est pas le pouvoir corrompu algérien, qui est loin de m’être inconnu, le même depuis 1962, lui-même vassale de la France ou d’autres puissances, par intérêt ou par nécessité. Je ne connais que trop bien ses discours populistes, et je préfère ne pas parler de ce « phénomène », car il m’écœure. Ce qui entretient ma paranoïa, Monsieur, ce sont par exemple des déclarations de représentants ACTUELS de l’Etat français, telles que celle de Monsieur Chirac : « Je suis fier de l’œuvre coloniale de la France. Il n’y a que les intello-gaucho-masochistes pour critiquer cela. C’est pourtant une image superbe de la France. » (Jacques Chirac, Libération, 12/03/1988) ou cette déclaration de feu Monsieur Mitterand : « Dans ces pays là, un génocide c’est pas trop important », déclaration faite par Francois Mitterand à l’un de ses proches au cours de l’été 1994, rapportée par Patrick de Saint-Exupéry, Le Figaro, 12/01/1998. Et j’en passe…
    Ce qui entretient ma paranoïa, Monsieur, c’est la balance commerciale excédentaire de la France avec l’Afrique, ce qui contredit Monsieur Sarkosy : « « La France, économiquement, n’a pas besoin de l’Afrique » (Nicolas Sarkozy en visite au Mali, Le Figaro, 19 mai 2006). Je vous laisse deviner ce que la France vend aux pays africains, à leurs têtes les marionnettes qu’elle y a placées …
    Je me demande, Monsieur, de quelle paranoïa vous auriez été si les allemands nazis avaient occupé la France pour 132 ans (ou occupaient encore) et imposaient aux Français la langue de Goethe, le protestantisme, des prénoms tels que Hans ou Wolfgang pour que ces derniers, « assimilés », puisse enfin prétendre à quelques droits civiques. Je ne vais pas jusqu’à dire dommage que ce ne soit pas le cas, car je possède en France des amis, Français de pure souche, qui me rendent visite et réciproquement, de manière régulière.
    Ces amis, que j’aime, quand ils viennent en Algérie, Monsieur, viennent CHEZ EUX. Ils le savent, ils le vivent et je les sais tristes de ne pouvoir dire la même chose de moi en France. Me faudra-t-il un jour faire comme ces harraga pour leur rendre visite ?

    ghaouti

    17 août 2008 at 4:50

  7. Pourquoi tant de haine ?????

    berdepas

    29 septembre 2008 at 7:16

  8. de la haine ???? vous etes à cours d’arguments ????

    ghaouti

    30 septembre 2008 at 5:45


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :