Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

51 harraga arrêtés à Annaba et 22 en Espagne : Algérie, tes enfants te fuient

leave a comment »

Ils étaient 51 jeunes harraga, dont un étranger d’origine malienne et une dizaine de récidivistes, à prendre le large, hier, à bord de 3 embarcations de fortune. Les éléments du groupement des garde-côtes des eaux territoriales de Annaba les ont interceptés et arrêtés après une course-poursuite. La première embarcation artisanale contenait 17 jeunes harraga, 11 de Annaba et 6 de Skikda, lorsqu’elle a été aperçue à 6h30 par les vedettes d’intervention rapide des gardes-côtes. Elle naviguait à 3 miles marins au nord de Ras El Hamra (cap de Garde). Agés entre 17 et 34 ans, les aventuriers n’ont pas voulu obtempérer aux ordres des gardes-côtes. Une course-poursuite, qui aura duré plus d’une heure, a aussitôt été lancée contre les fuyards pour aboutir à l’arrestation des 17 jeunes infortunés. Ils ont été récupérés à bord de l’unité 349 des gardes-côtes de Annaba.

Annaba. De notre bureau

Pas moins de 24 immigrants clandestins dont un malien ont pris place dans la deuxième embarcation artisanale. Cette fois-ci, c’est l’unité des forces navales n°261 qui l’a interceptée à 15 miles marins au nord de Ras El Hamra. Le même scénario s’est reproduit. Une course-poursuite de près de 2 heures au terme de laquelle ces 24 harraga de Annaba, Skikda et Alger ont eu le même sort que les premiers. Après avoir subi une visite médicale par le médecin de la Protection civile, ils ont été présentés devant le procureur de la République du tribunal de Annaba. Faisant l’objet d’une citation directe, ils comparaîtront le 12 octobre 2008, selon Zaïdi Abdelaziz, le chef de la station maritime, à la barre du même tribunal, sous diverses accusations, dont la tentative d’immigration clandestine. La troisième embarcation, quant à elle, a été signalée à 13h par les mêmes gardes-côtes à plus de 60 miles marins (près de 120 km) au nord de Annaba. A l’heure où nous mettons sous presse, les 10 jeunes harraga qui sont installés à bord n’ont toujours pas été « rapatriés » au port de Annaba pour subir les mêmes formalités de routine. Par ailleurs, l’AFP a rapporté hier que 22 clandestins d’origine algérienne ont été interpellés près du port de Carthagène (sud-est) après être arrivés à bord de plusieurs petites embarcations, se basant sur des informations données par la préfecture de Murcie qui avait au départ fait état de l’interception de 15 clandestins. Ainsi, rien n’arrêtera les tentatives de jeunes harraga qui font parler d’eux pratiquement chaque jour. Devant la récurrence de ce fléau, le jeune officier supérieur, le commandant Mahmoud Chériak, reste néanmoins optimiste. « Nous poursuivons toujours notre lutte contre ce phénomène qui devient récurrent par la force des choses. Ce qui nous permettra de leur éviter le danger que représente la mer », affirme-t-il.

Par M. F. Gaïdi

Publicités

Written by elharraga

30 juillet 2008 à 6:58

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :