Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

La thématique «Harraga» sur les planches

with one comment

Leïla Azzouz

Le public annabi a été convié, lundi et jeudi derniers, à suivre une pièce de théâtre intitulée «Sardignia» (Sardaigne), qui traite du phénomène des Harraga. Production de la troupe BM, en collaboration avec l’association «Joudour» (Racines) et réalisée par Hamdi Chakib, cette pièce se penche sur le phénomène de l’émigration clandestine en rapport avec le chômage, contraignant les jeunes à opter, sans réfléchir, pour l’aventure de la traversée sans mesurer ou calculer les risques et les conséquences dramatiques de ce choix. Ces jeunes deviennent ainsi une proie facile entre les mains des passeurs et s’exposent à la mort lors de la traversée à bord d’embarcations artisanales, fabriquées dans des ateliers clandestins, et ce pour tenter de rejoindre la Sardaigne (Italie), point le plus proche du nord de la Méditerranée à la ville de Annaba. Cette pièce, qui se veut un réquisitoire contre l’émigration clandestine, s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation des jeunes sur ce fléau.

Publicités

Written by elharraga

21 juin 2008 à 7:58

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tahnks for posting

    Soricomof

    3 août 2008 at 3:17


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :