Harraga – Harragas

Combien sont-ils ces harraga qui ont pris le large pour ne plus revenir ?

Emigration clandestine : Quelles solutions pour le fléau « Harraga » ?

leave a comment »

Pas moins de 107 harraga, dont 7 jeunes handicapés, d’un âge variant entre 22 et 40 ans, ont été expulsés entre 2006 et 2007 d’Europe, notamment d’Espagne, de France et d’Allemagne.

Beaucoup d’entre eux avaient été jugés. Certains parmi ceux qui ont tenté l’aventure ont péri et peu d’entre eux ont pu regagner ce qu’ils croyaient être l’Eldorado. Le sort de beaucoup de jeunes reste inconnu. Nous avons recueilli quelques récits et témoignages poignants et douloureux. « Si l’occasion me sera donnée, je le referais sans état d’âme ». C’est en ces termes crus et sans ambages qu’un des deux jeunes ex-harrag de Tiaret, repêchés par les gardes-côtes espagnols en 2006, a tenu à s’exprimer devant une foule nombreuse de jeunes, de psychologues, de gens du culte et de beaucoup de lycéens, dans une salle pleine à craquer du centre culturel islamique. Son compère, quelque peu embarrassé, avait tenté d’expliquer, lui, le pourquoi de ces actes fatals, en évoquant l’amende de 5 000 dinars qui lui a été infligée au retour de cette aventure. « Que voulez-vous que je fasse ? », lâche-t-il. « J’ai tenté de vendre des légumes mais la police ne cesse de me traquer ». Le sujet des harraga, qui continue donc de préoccuper parents et membres actifs du mouvement associatif, ne semble pas être vu sous le même angle d’approche. Les uns décrivent le profil du jeune « Harrag » trop souvent comme « chômeur, pauvre et désoeuvré en quête d’une vie meilleure. » Un psychologue de la police avance, quant à lui, cette explication : « le culte de l’héroisme » ou cette quête qu’ont les jeunes de vouloir « martyriser le suicidé ». Le débat tournait essentiellement sur « la nécessité d’une prise en charge des jeunes, socialement » et de « l’écoute comme solution ». Au delà donc de ces témoignages de jeunes harraga, le phénomène reste traité sous un angle exclusivement sécuritaire, puisqu’au delà des refoulements et des arrestations qu’on signale, aucune prise en charge sérieuse du phénomène n’a été annoncée.

A. F.

Publicités

Written by elharraga

27 janvier 2008 à 4:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :